30 janv. 2014

Des news, des news...


- Skip The Use. Le 24 février prochain, à 18 heures, le groupe lillois sera à la Fnac Bercy Village (forum des rencontres, niveau 1) pour présenter, le jour même de sa sortie, son nouvel album « Little Armageddon ». Au programme : show case et séance de dédicaces.

- Concours « Les Mémoires de la Mer ». 20 ans après la disparition de Léo Ferré, les organisateurs des « Mémoires de la Mer » ont choisi de lui rendre hommage en organisant un concours ouvert aux amateurs et aux professionnels. Ces derniers sont invités à revisiter les chansons et poèmes écrits et/ou interprétés par l’artiste sur le thème de la mer. Le lauréat recevra un prix de 1000 € et se produira sur scène à Rochefort en juin 2014. Les enregistrements sont à envoyer, avant le 28 février, sur le site de la Corderie Royale. www.corderie-royale.com/les-memoires-de-la-mer/prix-de-la-chanson/
(c) Mondomix

- Great Black Music. Après « Europunk », la Cité de la Musique présente « Great Black Music ». Une exposition multimédia et interactive consacrée aux artistes africains et américains qui ont écrit une grande page de l’histoire des musiques populaires du XXème siècle : de Bob Marley à Michael Jackson en passant par Cesaria Evora, Billie Holiday, Myriam Makeba, Marvin Gaye, Aretha Franklin, Fela Anikulapo Kuti… 
Du 11 mars au 24 août, du mardi au jeudi 12 h à 18 h, nocturnes les ven. et sam. jusqu’à 22 h, le dim. de 10 h à 18 h. Ouverture  jusqu’à 20 heures les 15, 17 et 23 avril. A la Cité de la Musique, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. 
Tél.: 01.44.84.44.84.www.citedelamusique.fr


28 janv. 2014

Entre 2 Caisses: un joyeux et émouvant hommage à Allain Leprest

(c) Emilie Polak

A l’affiche de l’Européen il y a quelques jours le groupe « Entre 2 Caisses » a séduit un public de tous âges avec « Je hais les gosses », un spectacle consacré à Allain Leprest. Et on ne peut qu’applaudir car si pour certains d’entre nous, il demeure l’un des plus foudroyants auteurs de la chanson française (dixit Nougaro), le « grand » public a souvent ignoré ou mal-connu cet artiste qui aurait mérité une carrière à la hauteur de Brel ou Ferré. Injustice un peu réparée grâce à l’enthousiasme évident des spectateurs qui découvraient ou redécouvraient des bijoux comme « Etrangement », « Nord Sud », « Adieu les hirondelles », « C’est peut-être »…Mis en scène par Juliette, les quatre chanteurs et musiciens ne ménagent pas leur talent et leur énergie pour nous emmener dans l’univers nostalgique, militant, parfois grinçant mais toujours poétique de Leprest. Présenté comme une visite au musée des chants d’avant, ce concert, qui n’a évidemment rien de poussiéreux, dure à peine une heure. Une heure qui passe bien trop vite ! Mais qui donne envie de se replonger dans l’œuvre de celui qui est parti « Sur les pointes », un triste été 2011 en nous laissant des albums magnifiques comme « Il pleut sur la mer », « Nu » ou le symbolique « Donne-moi de mes nouvelles »…
Annie Grandjanin

Album « Entre 2 Caisses chante Allain Leprest » (L’Autre Distribution) 
En tournée dans toute la France et au Vingtième Théâtre (avec leur chansons), le 18 mars, à 20 h, 7, rue des Plâtrières, 75020 Paris. Tél. : 01.48.65.97.90. Places 21 € et tarif réduit à 16 €. www.vingtiemetheatre.com

27 janv. 2014

La symphonie fantastique de... Stomp

Le nouveau spectacle des créateurs de Stomp (Luke Cresswell et Steve McNicholas) s’appelle « « L’Orchestre des Objets Trouvés ». Une évidence car, depuis leurs débuts, ces rois de la récup’ ont trouvé… un sacré filon ! Faisant feu de tout bois, voire de plastique, de verre ou de métal, ils puisent dans un étonnant bric-à-brac : bouteilles, verres, poubelles, cônes de signalisation, tuyaux, bidons, pelles à tartes, éviers… pour offrir un show aussi créatif que percutant. Entre deux démonstrations, ces virtuoses du bruitage, renouent même avec des instruments oubliés comme la scie musicale ou les petites boîtes à cylindres.
Sur scène, pas de pupitres savamment alignés mais un échafaudage autour duquel on compte pas moins de 60 personnes. Des vétérans de Stomp, des musiciens classiques, des comédiens de théâtre gestuel, un chef d’orchestre et même un chœur. Avec les années, le spectacle a gagné en intensité et en musicalité, avec toujours cette touche d’humour qui accompagne la plupart des performances. Grâce au talent et à l’imagination de ces bricolos-musiciens, ces objets sont évidemment loin d’être inanimés, mais ils ont incontestablement une âme.
Annie Grandjanin

Jusqu’au 9 février, à 20 heures, le sam. à 16 h et 20 h et le dim. à 13 h et 17 h, au Casino de Paris, 16, rue de Clichy, 755009 Paris. Places à partir de 45 €. Tél. : 08 92 69.89.26. www.casinodeparis.fr

23 janv. 2014

Exposition Jean Marais: l'histoire d'une vie


« L’homme ne survit que dans ce qu’il crée, par une œuvre, les objets façonnés, ses écrits, ses enseignements » affirmait Jean Marais (dont on célèbre le centenaire de la naissance). Une phrase que l'on peut lire dès l'entrée de la très belle exposition que lui consacre l’Eléphant Paname. Ceux qui ont eu la chance de le rencontrer peuvent témoigner de la générosité, de l'élégance et de l'humilité de l'homme. Les autres découvriront toutes les facettes d’un artiste qui confiait : « j’ai découvert la peinture à 10 ans, le stylisme à 50 ans, la poterie à 60 et la sculpture à 73… ».
Consacré au Jean Marais intime, le rez-de-chaussée révèle ses carnets, des photos dans les bras de sa mère Rosalie, une carte de Noël de Mila Parely, des lettres manuscrites de Jean Cocteau,  un livre dédicacé par Pierre et Gilles,  un disque 33 tours du Petit Prince avec sa voix, ou encore l’édition originale du livre « Opium » de Jean Cocteau. Dans les étages, on entre dans son atelier avec ses œuvres, son cabinet de curiosités… tandis que sur écran on peut le suivre en train de réaliser une poterie. Plus haut, un espace est réservé au comédien avec des affiches, des costumes, le magnifique masque de «La Belle et la Bête »…
On ne vous en dira pas plus pour vous laisser le plaisir de profiter de cette occasion exceptionnelle de voir des œuvres et des objets qui seront ensuite dispersés…

Jusqu’au  16 mars, à l’Eléphant Paname, 10, rue Volney, 75002 Paris. Tél. : 01.49.27.83.33. Entrée à 9 € (tarif réduit à 7 €).  www.elephantpaname.com

20 janv. 2014

Rendez-vous...


- La Nuit de la Déprime 2. « A quoi sert de courir après le bonheur alors que la déprime est à portée de main ? » affirme Raphaël Mezrahi qui, après le succès de sa première « Nuit de la déprime » aux Folies Bergère le 18 février dernier, nous convie à un nouveau rendez-vous qui promet… d’être triste ! Le principe : demander à des chanteurs d’interpréter les chansons les plus moroses, voire franchement cafardeuses de leur répertoire ! Cette année Thomas Dutronc, Véronique Sanson, Michel Fugain, Maissiat, Gérard Lenorman, Grégoire, Nolwenn Leroy, Nicoletta, Cali, Amel Bent… ont accepté de jouer le jeu ! Yvan Cassar assurera la direction musicale et accompagnera ces artistes au piano, tandis que Jean-François Zygel s'installera au clavier en fin de soirée. Dans le hall, des glaces, du café, des charentaises ou des kleenex seront offerts aux spectateurs qui auront bravé le froid et la grisaille ambiante pour venir prendre leur dose homéopathique d’humeur chagrine !
Le 10 février, à 20 h, à l’Olympia, 28, bd des Capucines, 75002 Paris. Tél. : 08.92.68.33.68. Places : de 34 à 59,30 €. www.olympiahall.com.

Oum (c) Lamia Lahbabi
- Festival « Au Fil des Voix ». Très prisé par les amateurs de nouveautés musicales et vocales du Monde, ce festival, unique à Paris, nous embarque pour une série d’escales qui passeront par le Brésil, le Mali, la Grèce, le Portugal, l’Israël, l’Italie, l'Espagne ou le Maroc. Au programme de cette nouvelle édition : Mamani Keita, Cristina Branco, Oum (en photo), Carmen Souza, Gianmaria Testa, Bibi Tanga…Un voyage sans passeport pour découvrir toute la richesse et la créativité de ce répertoire interprété par des artistes confirmés et de jeunes talents prometteurs…
Du 30 janvier au 10 février, à 20h30, à l’Alhambra, 21 rue Yves Toudic, 75010 Paris. Tél. : 01.40.20.40.25. www.alhambra-paris.com 


15 janv. 2014

Le palmarès 2013 de l'Académie du Jazz



« Ce soir, il y aura plus de cantiques que de sermons »… C’est avec cette promesse que  François Lacharme a présidé, hier au Grand Foyer du Théâtre du Châtelet, la cérémonie (tout de même très bavarde !) de la remise des Prix de l’Académie du Jazz récompensant des musiciens, des disques et des livres de tous styles de jazz (y compris blues, soul et gospel).

- Prix Django Reinhardt (musicien français de l’année) : Vincent Peirani  (lpo)
- Grand Prix de l’Académie du Jazz (meilleur disque de l’année) : Eddie Daniels & Roger Kellaway « Duke at the Roadhouse »
- Prix du disque français (meilleur disque enregistré par un musicien français) : Amazing Keystone Big Band « Pierre et le Loup » (Le chant du Monde/Harmonia Mundi)
- Prix du musicien européen (récompensé pour son œuvre ou son actualité récente) : Tomasz Stanko
- Prix de la meilleure réédition ou du meilleur inédit : Earl Hines « Classical Earl Hines Sessions 1928-1945 » (coffret 7 CDs Mosaïc)
Cécile McLorin Salvant (c) John Abbott
(mention spéciale : Jeffrey Green, Rainer E.Lotz, Howard Rye, Christian Zwarg – coffret « Black Europe, The Sounds ans Images Black People in Europe pre-1927 » (44 CDs, 2 livres de 300 p./Bear Family Records)
- Prix du jazz classique : Tuxedo Jazz Band « Lunceford Still Alive !» (Jazz aux Remparts)
- Prix du jazz vocal : Cécile McLorin Salvant « Woman Child » (Mack Avenue/Universal)
  (voir portrait du 9 juillet dernier sur ce blog)
- Prix soul : Charles Bradley « Victim of Love » (Daptone/Differ Ant)
- Prix blues: Eric Bibb  “Jericho Road (Dixiefrog/Harmonia Mundi)
- Prix du livre de jazz: Hampton Hawes avec Don Asher « Lâchez-moi ! » (13e Note Editions)


13 janv. 2014

Knee Deep: les nouveaux virtuoses de l'acrobatie







(c) Sean Young
On a parfois le sentiment d’avoir tout vu en matière d’acrobaties. D’autant plus que, ces dernières années, le genre a repoussé toujours un peu plus loin (ou plus haut) ses limites. C’est sans compter avec Knee Deep, quatre acrobates australiens et samoans (Emma Serjeant, Jesse Scott, Natano Fa’anana et Lachlan McAulay) qui viennent de se produire à la Cigale. Qu’ils marchent sur des œufs (des vrais !), se suspendent avec grâce dans les airs, s’amusent avec des cerceaux ou proposent des numéros de trapèze inédits, ces artistes issus du fameux C!rca sont tout simplement époustouflants. Et même si certaines exhibitions débutent de manière « classique », ces virtuoses les métamorphosent avec une inventivité qui relève de la magie.  Tour à tour portée ou porteuse, Emma Serjeant fait notamment mentir la légende du sexe faible ! Il faut la voir supporter ses trois complices pour réaliser que la force et la grâce vont parfois de pair. Des performances que l’on peut également suivre sur un écran géant, afin que les derniers rangs ne perdent pas une miette du  miracle qui s’accomplit sur scène. Seule petite critique, le spectacle est bien trop court (un peu plus d’une heure). Une petite frustration qui ne devrait pas durer puisque Knee Deep promet de repasser à Paris avant l’été.
Annie Grandjanin

12 janv. 2014

Twin Twin: concert inédit


(c) Théo Gennitsakis
Le trio français constitué des jumeaux François Djemel et Lorent Idir, affublés de leur acolyte le beat boxer Patrick (remarqué notamment aux côtés de Daby Touré et Hindi Zahra) a sorti en avril dernier un premier album baptisé « Vive la vie ». Un manifeste  résolument optimiste que ces lascars gentiment barrés déclinaient sur fond de pop savamment maîtrisée, de hip-hop, de rock et d’électro.
 A l’occasion des « Concert Tôt-Concert Tea », un rendez-vous familial initié par Jean-Luc Choplin, Twin Twin se prête au jeu d’une performance qui promet d’être aussi explosive que colorée. Au programme de cette création imaginée par Stage of the Art (en collaboration avec le Théâtre du Châtelet) : une leçon chantée de l’histoire des musiques actuelles, un jeu video homemade, des surprises, la fabrication d’une chanson avec la complicité du public…
De quoi démarrer ce dimanche hivernal du bon pied !
Annie Grandjanin

Le 26 janvier, à 11 heures, au Châtelet, 2, rue Edouard Colonne, 75001 Paris. Tél. : 01.40.28.28.40. Tarif unique à 10 € (5 € de 5 à 15€). www.chatelet-theatre.com

10 janv. 2014

Le folk-rock "musclé" de Théodore, Paul & Gabriel

Derrière ces prénoms masculins, un peu désuets, se cachent Théodora, Pauline et Clémence ! Un trio de jeunes parisiennes, chanteuses et musiciennes (deux guitaristes et une bassiste) qui affichent un look de dandy et un parcours plutôt inattendu. En effet, les deux dernières se sont rencontrées sur les bancs de Sciences Po. Entre deux cours, elles se retrouvent au bar du coin pour disserter sur BB King ! Dans la foulée, elles se découvrent une passion commune pour Buddy Holly, Neil Young, Janis Joplin ou encore Patti Smith dont elles reprendront les succès à leurs débuts alors que Théodora vient de se joindre au trio. Depuis, les demoiselles se sont lancées dans l’écriture de chansons personnelles en publiant un premier EP «The Silent Veil » puis un CD baptisé « Please Her, Please Him » avant de sortir en mars 2013  « The 95 Champ Street Sessions », un nouvel EP.
Sur la scène du Trianon, Théodore, Paul & Gabriel, fêtaient mardi dernier le centième concert de leur tournée. « Nous sommes ravies de le passer, à la maison, avec vous. On est là pour essayer de vous réchauffer pour tout l’hiver » confie Gabriel. Et le contrat est largement rempli ! Dès les premières notes de « Taxi Driver », on comprend que le concert sera nettement plus rock que les versions enregistrées. De « Writing Songs » à « Mystical Melodies » en passant par l’éclatant « Chasing The Sea » ou « Mercedes Benz » (de Janis Joplin), la voix puissante et légèrement éraillée de Gabriel nous embarque dans un univers qui fait la part belle aux sonorités sixties et seventies. Et, histoire que leur batteur ne se sente pas trop seul, elles invitent  Selim et Bosco Delrey à les rejoindre sur scène pour une version musclée de « Do You Realize ? » des Flaming Lips.
Théodore, Paul & Gabriel ont peut-être raté une carrière dans les sciences sociales ou les relations internationales, mais elles ont un bel avenir aujourd’hui sur la scène folk-rock !
Annie Grandjanin

En tournée : le 18 janvier à Noisy-le-Grand, le 23 janvier à Poitiers, le 14 février à Joinville-le-Pont, le 15 février à Tréguier, les 14 et 15 mars à Brême,  le 4 avril à Puteaux (Festival Chorus)…

9 janv. 2014

Jacques Higelin: un concert pour les fans au Trianon


Déjà plus de 80 dates au compteur de la tournée « Beau Repaire » et une trentaine de dates à venir en 2014. Afin de terminer ce marathon en beauté, Jacques Higelin se produira le 26 juin à 20 heures au Trianon pour une ultime représentation. Une soirée exceptionnelle avec de nombreuses surprises (invités, chansons…) et la possibilité pour les fans de gagner un accès VIP dans les coulisses de la salle, à l’issue d’un tirage au sort parmi les spectateurs. Une offre valable jusqu’au 19 juin 2014.
Trianon, 80, bd de Rochechouart, 75018 Paris. Prix des places : 85 € (en carré or) et 55 €.
Tél. : 01.44.92.78.00. www.letrianon.fr


8 janv. 2014

Des news, des news...


- Timeless 2013 Le film. Le 27 mars 2014 à 20 h uniquement, découvrez le film événement du concert de Mylène Farmer, en exclusivité dans plus d’une centaine de salles, en France, en Belgique et en Suisse.
 Billets en vente dans les salles: cinémas Gaumont et Pathé, Cap’Cinémas, Cinéville et dans des dizaines de cinémas indépendants.

- Les Nuits de l’Alligator. Pour sa neuvième édition, ce festival dédié aux amoureux du blues, du rock ou de la musique folk, se déroulera du 5 au 20 février dans 26 villes : Paris (à la Maroquinerie), Annecy, Toulouse, Lille, Nantes, Caen, Strasbourg…
A l’affiche : Adam Green, Black Rebel Motorcycle Club, Bosco Delrey, Dead Combo, William Adamson, Como Mamas, Sarah McCoy, Har Mar Superstar, Bror Gunnar Jansson…
Tél.: 01.40.33.35.05. Places de 18 à 24 € (à Paris) et de 10 à 20 € (en province). Réservation sur Digitick, Fnac et Tickenet.

Le groupe écossais Mogwaï qui se prépare à entrer en studio pour enregistrer un nouvel album, fera une escale parisienne à l’Olympia le 3 février 2014, à 19 heures. A cette occasion, le music-hall a lancé une offre spéciale : 1 place achetée = 1 place offerte (dans la limite des places disponibles). Attention, il faut réserver avant le 20 janvier !
Olympia, 28 boulevard des Capucines, 75009 Paris.
Tél. : 08 92 68. 33. 68.   www.olympiahall.com