18 sept. 2013

Jacques Brel - "L'aventure commence à l'aurore", par Fred Hidalgo


A l’issue d’un concert à Laon, alors qu’il avait machinalement doublé un couplet des « Vieux » Jacques Brel décidait d’arrêter la scène parce qu’il ne supportait pas de tricher.  Après des adieux mémorables à l’Olympia entre le 6 octobre et le 1er novembre 1966, le chanteur larguait le show-biz pour mettre le cap sur Les Marquises.
C’est cette période moins connue de la vie de l’homme que Fred Hidalgo évoque dans l’ouvrage « Jacques Brel, l’aventure commence à l’aurore ». Un récit construit comme un reportage et débordant d’anecdotes. Au fil des pages, on croise Charley Marouani, l’ami de toujours, le copain toubib Paul-Robert Thomas, Mère Rose la directrice du Collège Sainte-Anne, sa compagne Maddly, le pilote Michel Gauthier, son instructeur…On surprend le grand Jacques en cuisine, à la barre de l’Askoy ou aux commandes de son bimoteur « Jojo » avec lequel il transportait médicaments et malades, en régisseur d’un spectacle de variétés organisé pour les habitants d’Hiva Oa… On découvre également les conditions de l'écriture et de l’enregistrement de son ultime album sans titre mais communément baptisé « Les Marquises ». Alors que chacun de ses retours parisiens était accompagné par une meute de paparazzis, on sourit lorsque l’auteur nous raconte qu’à son arrivée, le préposé du bureau de poste d’Atuona lui demandera une pièce d’identité avant de lui remettre son courrier en instance !  Un ouvrage incroyablement documenté puisque Fred Hidalgo est parti dans le sillage de Brel à la rencontre de ceux qui ont partagé ses dernières années. Devenu célèbre en chantant Quand on n’a que l’amour » l’homme s'est finalement réalisé dans l'altruisme et la tendresse...


Paru le 4 septembre aux Editions de l’Archipel. 384 pages. 21 €

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire